Droit à l'héritage

La Constitution du Burundi et bien d’autres instruments juridiques internationaux que le pays a ratifiés posent le principe de l’égalité et de la non-discrimination en droits et en dignité en faveur de tous les burundais sans distinction aucune.

Malgré les avancées significatives au niveau des communautés, des juridictions de base mais elles restent confrontées non seulement à la persistance des barrières culturelles discriminatoires, mais aussi et surtout au vide juridique occasionné par l’absence d’une loi sur les successions, les libéralités et les régimes matrimoniaux.

Le Centre Giriteka organise des activités de sensibilisation en faveur de la femme elle–même pour que celle – ci comprenne que l’accès à ce droit repose en premier sur sa propre implication. La sensibilisation va aussi au niveau des hommes, en vue d’une masculinité responsable. Les activités vont aussi sur les aspects de vulgarisation de ces instruments nationaux et internationaux qui garantissent les mêmes droits aux femmes et filles ainsi que les services de plaidoyer auBurundi.